Inspirés à Microsoft Inspire, l’événement partenaires de Microsoft @Las Vegas

 In Actualités Nextmodernity, Cas et retours d'expérience, Conférences et interventions, Le Blog, Microsoft

Chaque année, Microsoft organise sa conférence « Inspire » dédiée à son réseau de partenaires à travers le monde. 20 000 personnes rassemblées au sein de la T-Mobile Arena à Las Vegas afin de préciser ses priorités solutions et business. Nextmodernity y était et vous propose sa synthèse.

Priorités Business : « Together we are more »

« Together we are more »

Premier slogan martelé par le CEO de Microsoft, Satya Nadella, comme leitmotiv au fait de mettre ses clients, ses partenaires et ses solutions de collaborations (dont Teams, véritable priorité) au centre de ses préoccupations.

Une autre, dictée comme une profession de foi avec cette équation : Tech Intensity=(Tech Adoption*Tech capabilty) Trust.

L’intensité de cette révolution technologique dépend de la conviction que les acteurs de l’IT et du conseil vont mettre pour répondre aux usages (personnels et professionnels) avec les capacités que nous avons aujourd’hui. Cette transformation touche tous les secteurs, la croissance du nombre d’ingénieurs en informatique est 11% plus rapide dans les entreprises ne faisant pas partie de la tech. Et Microsoft est bien entendu prêt 😉 avec Azure : pour jouer, collaborer, stocker, pour créer des applications professionnelles et pour embarquer de l’intelligence artificielle facilement dans toutes nos applications.

« DATA is limitless »

Et Satya nous rappelle que 90% de la data, a été créée ces 2 dernières années et qu’il y aura 50 milliards d’objets connectés en 2030. Ce qui pose le problème du stockage de la donnée… Un problème résolu avec la « scalabilité » et l’évolutivité des bases de données. Grâce au cloud Microsoft et à la nouvelle version de sql server « Hyperscale », le stockage ne sera plus un problème ainsi que l’accès à la donnée avec de hauts niveaux de performance, dixit le CEO.

Pour pouvoir bénéficier de cet apport, l’IA sera au service de l’homme et lui permettra d’exploiter un tel volume de données : « Empower every person and every organization to achieve more ». Des composants dans Azure, simples d’utilisation par tous les développeurs et pas uniquement des Datascientists, permettront de créer des applications intelligentes grâce notamment à PowerApps : « Democratize Digital », autre ambition affichée par l’éditeur.

La plateforme permet aussi d’intégrer la réalité augmentée plus simplement et sans hololens avec une démonstration ludique où on pouvait voir Satya Nadella évoluer dans le célèbre jeu Minecraft avec un simple smartphone.

Autre présentation bluffante : un hologramme (avec les Hololens 2) capable de traduire les paroles d’un interlocuteur en japonais : Microsoft a scanné Julia White, la VP Azure Microsoft pour créer sa réplique exacte en hologramme. Lors de la présentation, la version numérique de Julia White est apparue sur scène en traduisant le discours d’ouverture en japonais. Spectaculaire, cette démo illustre les progrès réalisés en matière de synthèse vocale et de traduction automatique en temps réel, disponible en 45 langues et utilisant des voix générées par du Machine Learning afin que le rendu sonore ressemble à s’y méprendre à votre propre voix.

Un sujet à la mode et qui revient beaucoup dans les projets Data du moment : la migration vers le cloud. Ont été abordés les facteurs d’échecs et les clés de succès d’un projet de migration de la Data vers le cloud :

  • Technology is not business : une migration ne doit pas être un projet IT.
  • Missing «flight manual » : trop de rigidité dans l’exécution du projet.• Big Bang Approach : vouloir tout révolutionner.
  • Missing focus on user experience : ne pas penser à l’utilisateur et à l’expérience utilisateur.

Pour Microsoft les bases de la réussite résident dans ces éléments :

  • Have a consistent « flight plan » (checklist) for data projects : le client doit bien définir une stratégie sur la data (ne pas sous-estimer le chantier gouvernance et sécurité).
  • Lead with the business use case : avoir une approche par les besoins métiers pour définir le plan projet.
  • Rethink your migration process : définir les criticités des données à migrer, définir la roadmap, et sensibiliser le client sur le cloud et son coût. Anticiper les usages afin de mieux dimensionner l’architecture et d’optimiser les coûts pour le client.
  • Balance focus & ressources across project components : mieux répartir la charge dans les projets entre les aspects techniques, la conduite de changement et l’alignement avec la stratégie

Priorités solutions : Democratize Digital

Teams, le « fer de lance » de Microsoft pour faire adopter MS 365

Quelque soit la taille et le secteur d’activité des organisations, Microsoft fait de Teams sa grande priorité et revendique 13 millions d’utilisateurs actifs chaque jour (à comparer aux 10 millions d’utilisateurs quotidiens de Slack). De nouvelles fonctionnalités (annonces, publication cross-canaux, notifications prioritaires, système de modération, etc.) ont été présentées. Mais les principales innovations à venir dans Teams proviendront de fonctionnalités dopées à l’intelligence artificielle (Bots, intégration de PowerBI et Dynamics…). Des fonctions IA qui vont aussi se multiplier dans les mois à venir au sein de MS 365 puisque l’AI est désormais un module intégré dans la suite M365 et peut être (ou pas) déployée comme un composant AI « à la portée de tous » pour reprendre le manifesto affiché par l’éditeur cette année à Las Vegas : « Democratize Digital ». Y compris chez les clients auprès des « Frontline workers ».

Et toujours le cloud avec Azure

La migration vers le cloud demeure l’autre grande priorité et ce d’autant que 60% de sa base installée de serveurs est encore sous Windows Server et SQL Server 2008. Soit 24 millions d’instances que les entreprises vont devoir rapidement faire évoluer puisque les deux produits entrent en fin de vie dès janvier 2020. Microsoft a parallèlement lancé un nouveau programme « Azure Migration » offrant une aide aux risques et enjeux d’une migration des workloads vers le cloud Azure.

Une marketplace qui revendique 12 000 applications SaaS tierces

En parlant d’Azure, Microsoft a pour la première fois donné un aperçu de ce que représentait Azure Marketplace, le catalogue d’applications SaaS tierces proposé par son cloud : 12.000 apps seraient référencées, comme par exemple Klaxoon, qui facilite le brainstorming et l’innovation.

Pour finir, l’inclusion est un sujet sur lequel l’éditeur a clairement affirmé sa volonté de mettre la digitalisation à la portée de tous, des plus initiés au moins initiés avec la mise en place de Github et Powerapps. #DemocratizeDigital.

Un manifesto auquel Nextmodernity adhère totalement, mais qui passera avant tout par les hommes et les organisations.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Vous désirez en savoir davantage sur Nextmodernity ? Echanger autour de vos enjeux ? Laissez nous un message et nous reviendrons vers vous au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt
Vos collaborateurs vont sauver votre transformationThats all Folks