La carte de visite ou comment se sentir engagé dans son entreprise ?

 In Le Blog, Motivation et engagement, Ressources humaines

LA CARTE DE VISITE OU COMMENT SE SENTIR ENGAGE DANS SON ENTREPRISE ?

En France, on l’appelle la « carte de visite ». Au Québec, on la prénomme la « carte d’affaire ». Au Japon, chaque meeting professionnel débute par un échange de cartes de visites. C’est la règle. A l’heure où le numérique est partout dans notre quotidien, la carte de visite 8,5 x 5,5 en carton fait toujours de la résistance…

Cet outil de communication et d’appartenance remonte au XVIIème siècle en Europe. Et si, certes, la carte de visite a évolué au cours du temps, elle reste une référence du monde du travail. Et, au-delà de ce qu’elle présente : le logo, le nom de l’entreprise, le titre de la personne ainsi que son nom et son prénom, elle véhicule une dimension affective. Et c’est souvent cette dernière qu’on peut oublier et qui est pourtant essentielle.

L’engagement au travail reflète cette dimension affective qui nous fait nous dépasser pour l’entreprise. Zwi Segal et Yves Duron, experts de la question de l’engagement et de la motivation en milieu de travail, la définissent comme un « état psychologique dans lequel l’employé s’identifie fortement à l’entreprise, à ses besoins et ses objectifs, et de ce fait est prêt à se dépasser pour assurer son succès » (extrait de La motivation au travail, une compétence qui se développe, édition Pearson, 2015)

À l’heure du numérique la carte de visite a encore toute sa place. Certes il y a LinkedIn et Viadeo, mais ces outils professionnels n’engagent pas l’entreprise. La démarche est personnelle.

La carte de visite est un objet d’identité. Elle matérialise le lien entre le collaborateur et l’entreprise. Elle permet d’engager la personne. Elle témoigne d’un attachement envers l’entreprise. Or elle n’est pas toujours un réflexe lors du « onboarding ». Et dans certaines organisations, c’est d’ailleurs à partir d’un certain échelon qu’on obtient ce « petit bout d’identité » qui signifie pourtant beaucoup. Elle donne une image : l’entreprise m’a choisi pour la représenter. La carte m’associe à l’entreprise et je m’y sens associé.

Au Japon on y attache même la notion de confiance : je te donne ma carte, je te dis qui je suis maintenant et je m’en remets à ta bienveillance.

Et n’oubliez pas que des salariés engagés vont renvoyer une belle image de l’entreprise !

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Vous désirez en savoir davantage sur Nextmodernity ? Echanger autour de vos enjeux ? Laissez nous un message et nous reviendrons vers vous au plus vite.

Not readable? Change text.